Choix du logiciel de gestion pour une TPE

En principe, toute entreprise est confrontée à des éléments de gestion plus ou moins nombreux et diversifiés. A minima, il y a des clients et des factures d’achat ou de vente. Mais ça va évidemment beaucoup plus loin pour les PME et grandes entreprises. En effet, difficile de faire l’impasse sur la gestion commerciale, la relation client, la gestion des stocks, la comptabilité, les ressources humaines… Justement, un ERP est normalement capable d’assurer l’ensemble de ces fonctions. Puisque les besoins des entreprises sont spécifiques, les ERP sont généralement très modulables. Ainsi on utilise uniquement les modules dont on a besoin.

Beaucoup de TPE se contentent d’Excel pour gérer leurs factures/devis/clients et autres besoins. C’est souple (on fait se qu’on veut) mais beaucoup moins performant et pratique qu’un logiciel spécialisé. Depuis la loi anti-fraude, c’est réservé au petites entreprises en franchise de base de TVA!

Loi anti-fraude des caisses automatisées

Initialement, la loi s’appliquait à toutes les entreprises assujetties à la TVA en imposant l’utilisation d’un logiciel de gestion, de comptabilité ou d’un système de caisse certifié conforme aux exigences de l’administration fiscale.
Cette certification impose aux éditeurs un cahier des charges précis en termes d’inaltérabilité, de sécurisation et d’archivage des données.
Face aux nombreuses protestations, le gouvernement a finalement reculé. Il a limité cette mise aux normes aux seuls logiciels ou systèmes de caisse permettant d’automatiser et de mémoriser les opérations d’encaissement.

En conséquence, les logiciels de facturation classiques ne sont pas concernés. Un formulaire est disponible sur le site des impôts: suis-je concerné par logiciel de caisse automatique?

Les 2 solutions qui ont retenues mon attentions sont Dolibarr et OpenConcerto.

A qui s’applique la loi ?

Soumis à la loi

Entreprises avec TVA ayant des encaissements de particuliers, même occasionnels, avec une caisse automatique
Il s’agit surtout d’encaissement en espèce avec ticket de caisse et sans facture

En sursis…

Entreprises avec TVA ayant exclusivement des clients pro (B2B)
ou bien
Entreprises en franchise de TVA

Logiciels de gestion en ligne

Je vais citer 2 exemples de logiciels de facturation ou gestion client en ligne et entièrement gratuits.

www.henrri.com

Semble adapté aux TPE au niveau fonctionnalités, conforme anti-fraude, 100% gratuit. A priori, c’est orienté “facturation” et n’est donc pas comparable à un ERP qui gère l’entreprise globalement. Pourquoi gratuit?
L’éditeur mise avant tout sur la vente à long terme de modules plus avancés.

www.jepilotemonentreprise.com

Ressemble beaucoup dans le principe à Henrri car modèle en ligne et 100% gratuit ciblant les TPE et mise en avant de la conformité anti-fraude. Le périmètre fonctionnel est bien fourni au niveau de la comptabilité. Cela s’explique par le métier des fondateurs : des experts-comptables ! D’ailleurs l’accès à vos comptes est payant pour votre comptable. Mais cela reste intéressant pour lui car le site est prescripteur d’affaires et son travail est simplifié.

Logiciels de gestion Open-Source

Cette étude m’a fait découvrir un site web spécialisé avant tout dans le choix de logiciels : appvizzer. Voici par exemple un article que j’ai consulté : https://www.appvizer.fr/magazine/finance-comptabilite/facturation/logiciel-facturation-open-source

Ainsi les deux solutions qui ont retenu mon attention sont Dolibarr et OpenConcerto.

Mon avis sur Dolibarr

C’est une solution open-source ERP (PGI en français) très complète et modulaire destinée aux petites et moyennes entreprises. Elle est gratuite, peut s’utiliser de manière autonome, s’installe sur un serveur d’entreprise, un hébergement mutualisé ou dédié. Vous pouvez également profiter de Dolibarr à travers le service d’une société privée (mode Saas).
Elle dispose d’un noyau assez généraliste ainsi que d’un nombre important d’extensions, gratuites ou payantes, disponibles sur le dolistore.

Mon avis sur OpenConcerto

 

Sources:

Laisser un commentaire

Fermer le menu